Et les gagnant négociations sont biaisées par un gagné système de combien vases communicants capitaine : pour que le lieutenant touche plus, il faut que le capitaine touche moins.
Et les promesses ne seront pas tenues.Son combien discours visait surtout à rassurer les gendarmes.Laffaire du pour pseudo-fichier Roms gagne au sein de locldi (Office central de lutte contre gagnant la gagne délinquance itinérante) en est un exemple.En numero 2007, Nicolas Sarkozy combien sétait engagé à assurer gendarmerie «une gagne parité globale de traitement combien et de perspectives de carrière des personnels de la police et de la gendarmerie». Et pour marquer le partition coup, ils demandent leur intégration dans la gendarmerie nationale!
Après avoir obtenu la promesse mistral dune mistral parité dans les pirate rémunérations, ils espéraient en effet obtenir les mistral mêmes gagnant avantages que les officiers de gendarmerie.
Et plutôt que de faire taire les rivalités, on a gendarmerie même limpression quelle les a exacerbées.
Bilan des courses : il manque vingt millions deuros.
capitaine Quelle est la source qui a donné cette mistral information au journal.Car la seule chose qui ne bouge pas, cest le montant de lenveloppe :.6 millions sur trois compositeur ans.Si la porte est restée fermée du côté de Synergie, les deux syndicats se sont quand même engagés dans le même combat.Et partition certains de penser gagnant que la PJ, mécontente de voir un gratuite office aux mains des gendarmes, ne serait pas étrangère à cette fuite Je ny crois pas une seconde, mais le simple fait que cette rumeur ait circulé montre bien que rien nest joué entre.Et le snop a adopté lidée coup-de-poing lancée par Synergie : les officiers de police demandent leur intégration dans la gendarmerie nationale, afin « de bénéficier dune carrière valorisante et diversifiée, dun logement de fonction cédé à titre gratuit pour nécessité de service, dune solde digne.Les officiers de police sont tellement remontés que le syndicat majoritaire, le snop (syndicat national des officiers de police a tendu la main à son concurrent direct, Synergie-Officiers, pour envisager une action commune.




[L_RANDNUM-10-999]