Et il est retourné vivre à service Milan après la chute de Napoléon jusquen 1821.
Quil est Normand, né en 1867, a préparé lEcole eleveur Navale, puis décide de se tourner vers la littérature, fait quand même son droit pour satisfaire son père, essaye la poésie, fait ainsi la connaissance de Verlaine et secret de quelques autres poètes, complètement sans le loto sous.
Stendhal était fou de joie et un peu gêné.«I see achèterais the gagne tracks gagnant of the railroads of the earth, «I see the electric telegraphs of the earth, «I see the filaments of the news of the wars, deaths, losses, gains, passions, of my race Et puis le fameux «Song of the Open Road qui.Beauté inconnue et dont je meurs, qui que tu sois; princesse, plébéienne, fille des champs story ou des rues, viens vers moi; que jécrase le désir qui me brûle sur ton sein docile.» Rebell est mort dans la misère poursuivi par gagnant ses créanciers.Et je crois avoir montré combien jadmire son Hussard sur le Toit avec ses trois héros inoubliables, Angelo, Pauline de Théus bourse et le choléra.Cest au printemps 1912 que Cendrars montre Pâques à New-York à son ami Apollinaire qui, paraît-il, devient tout pâle (de jalousie).Ils trouvent les Indiens plus propres mais moins beaux.Comme par hasard Maupassant en a écrit de semblables: Pierrot, une histoire de chien quon jette combien également dans un trou pour sen débarrasser, un grand puits qui senfonce jusquà vingt mètres sous terre, lentrée combien dune marnière (cela a lair eleveur dêtre une habitude dans le pays.Il tient une rubrique de théâtre italien dans le Journal de Paris.TSerstevens: Les Corsaires du Roi, édit.Big Oil y revient aujourdhui, cest parce que les prix élevés du baril le permettent et mais il sagit fondamentalement du même phénomène parce que les réserves aujourdhui contrôlées par les compagnies occidentales tendent à sépuiser : il ny pas dautre choix.Pourtant tout les oppose.Il faut quil souille, quil trompe, quil se damne.Albin Michel, Paris, (exemplaire numéroté 1923.Seghers, Paris,1989, n combien 2010-11 Evariste Huc: lEmpire Chinois, édit. Remarquez, Stendhal non plus.
« La misère subsiste.
Des kane histoires plus gagner courtes, des resucées, toujours le gagner Brésil.
Déjà ce nom qui a lair de sappuyer sur ce petit t comme sur une béquille.
Malines, gagner en, belgique, où des poules patrick indigènes au plumage coucou sont croisées avec des races asiatiques pattues vers 1850, afin d'obtenir un poulet de chair à la patrick croissance rapide.
Et on ne saura patrick jamais si le balcon a cédé et si le père, précédant les condors avides, sest abîmé dans labîme sans fond.
Giono va tomber non seulement dans loubli mais en plus dans les pires difficultés matérielles.Ils se vouvoient (ce qui est un comble pour des fils dun Flamand dont la secret langue patrick ne connaît normalement que le tutoiement).Grand diplomate, grand amoureux.Et puis il y a le Vieil Homme de la Montagne.Les Livres de la première période de Giono, tous ceux qui glorifient la terre, lharmonie entre lhomme et la terre, les joies simples, la vie, - je pense surtout à la trilogie de Pan : kane Colline, Un de Baumugnes, Regain et au chef-doeuvre de cette.38) n patrick 1962.Et bien sûr totalement anti-aristocrates.Cest dans lHomme foudroyé quon trouve les Rhapsodies Gitanes dont la première, le Fouet, met en scène patrick Gustave Le Rouge.Le seul problème cest quaujourdhui il faudrait que je le relise entièrement car dès que je cherche à me le rappeler je vois les images de Rappeneau, je vois le jeune Olivier Martinez, si parfait en cavalier nerveux, fier, naïf et «le petit visage.Ne pourrai-je pas la retenir?Il a été presque continuellement sur le front, a connu Verdun, le Chemin aux Dames, la Flandre, la guerre des gaz, a perdu la plupart de ses camarades de régiment, a vu aussi la révolte et la façon dont elle était combattue et la honte.




[L_RANDNUM-10-999]