gagner en popularité

C'est vivre l'expérience quoffre cette technologie.
Le programme award nest pas le seul à participer aux efforts visant à donner une plus grande place aux femmes.Plus de 200 universités et instituts de recherche dans gagner le monde participent en gagner outre à la formation de chercheuses.Choisies et formées gagner pour tenir des responsabilités et chercher à résoudre les problèmes dans macbook leurs pays respectifs, les femmes africaines agronomes doivent encore affronter un ennemi : lidée reçue quelles gagner ne peuvent être pionnières popularité en matière dinnovation.Car même si cela nous demande beaucoup d'efforts, la victoire a un goût qui en vaut largement la peine.«La bourse ne vous tombe pas dans les bras ; la compétition pour lobtenir est également une façon de transmettre dimportants principes à ces femmes agronomes indique le Dr Mzilahowa.Grâce à la bourse quelle a reçue, Mme Bandason a suivi un stage voyage de six mois au laboratoire Dow AgroSciences à Indianapolis aux États-Unis.«Il nest pas facile, de trouver un mentor si vous ne faites pas partie de ce gagner programme explique Elizabeth Bandason, entomologiste au Bunda College, à luniversité du Malawi.La vie est plus belle lorsque vous la respectez.Elles ne sont pas seules dans ce combat.Le programme award est en effet devenu un moyen de révéler chez les femmes africaines des aptitudes qui, bien que reconnues, popularité sont rarement promues. Il faut toutefois soutenir les musique femmes dans tous les domaines et pas simplement dans le gagnant domaine agricole, insiste Mme gagnants Brooks.
La vie, c'est followers plus largent que posséder la technologie.
Et les obligations familiales, liées aux grossesses et à léducation des enfants, réduisent le plus souvent gemeaux les possibilités pour les femmes daccéder à lenseignement supérieur.
«Cest loccasion dexercer un jugement averti.».
Les candidates compétentes bénéficient dune bourse dune durée pouvant aller gagner jusquà deux ans gagnant après quoi un mentor leur est attribué.Il est établi quelles ont parfois gemeaux moins gagnants dassurance que les hommes en raison de certaines pratiques culturelles.Si les femmes sont les pierres angulaires de lagriculture en Afrique, considère Mme avec Sila, ce sont elles qui doivent mener les projets visant à créer des richesses et à réduire la pauvreté.Selon lOrganisation des Nations Unies popularité pour lalimentation et lagriculture (FAO plus des deux tiers des Africaines sont employées dans le secteur agricole et produisent près de 90 gagner des denrées alimentaires sur le continent.La formation des femmes permettra de «stimuler le partage des connaissances, ce qui se traduira par une gemeaux amélioration qualitative de lagronomie africaine ajoute-t-elle.Les gagner femmes qui obtiennent ces bourses gagnent de nouvelles compétences et travaillent pour des institutions denseignement ou des programmes de recherche.Mme Gugsa nen démord pas : les femmes sont confrontées tous les jours à dénormes difficultés et bénéficient rarement dun soutien approprié.Après avoir suivi le programme award, Mme Gugsa a été membre, pendant huit mois, de lAfrican Fellows Programme, un programme de la Fondation Rothamsted International au Royaume-Uni, une organisation caritative qui promeut une agriculture durable dans les pays en développement.



Les donateurs et fondations tels que la Fondation Bill et Melinda Gates, lUS Agency popularité for International Development (usaid lAlliance pour une révolution verte en Afrique (agra) et la Fondation Agropolis en France y contribuent aussi.
Même si ces spécialistes se battent pour obtenir les chances dameliorer leurs carrières, elles sont persuadées dêtre capables de renverser de vieux stéréotypes.

[L_RANDNUM-10-999]